Le bien que tu fais restera ton trésor – Proverbe malgache

Lire plus
Un contexte de plus en plus difficile

Un contexte de plus en plus difficile

Le retard de plus d’un mois de la saison des pluies met en péril les productions vivrières. Sans eau pour l’arrosage les conséquences seront redoutables avec une pénurie prévisible de riz qui peut entraîner la famine.
Plus que jamais les programmes « jardins potagers », et « plantations pour huiles essentielles » sont des réponses appropriées aux problèmes de la faim et de la pauvreté, auxquels sont confrontées les familles de paysans des villages de brousse.

En 2017 AIDER va poursuivre tous ses programmes en cours pour répondre aux besoins des plus pauvres dans toute la région Amoron’i Mania dont :

  • Les jardins familiaux qui répondent aux besoins des familles, avec 100 nouveaux jardins en 2017 (perspective 1000 jardins).
  • L’équipement d’ateliers couture, électricité agriculture, menuiserie pour la formation technologique dans 3 collèges Tananarive Fandrine et Ambatofinandrahana.
  • L’aménagement de la ferme pour intensifier les productions de semences et de plants.
  • La distillation d’huiles essentielles sera diversifiée avec un impératif de qualité.

En 2017 nous continuerons d’agir avec les acteurs locaux pour mieux les aider.

Soutenir l’agriculture familiale est le meilleur moyen de lutter contre la faim

Lire plus
MERCI

MERCI

Suite aux défaillances du réseau d’eau de la ferme de Belante  les plantations  étaient menacées, mettant en difficulté les 300 paysans qui en dépendent. Il était urgent de trouver une solution pour éviter le découragement des familles de paysans de toute une région. Notre       appel exceptionnel par Crowd Funding  a été entendu. Nous avons obtenu 10 000 €  de dons soit en direct ou par la plateforme Hello Asso. Merci

La ferme expérimentale de 120 Ha est  au cœur du dispositif d’aide aux  paysans  car elle permet de :

  • produire  des plants et semences pour le programme jardins et plantations.
  • expérimenter de nouvelles essences de plants pour diversifier la production.
  • former les paysans aux méthodes de production.
  • distiller les plants produits par les paysans pour  huiles essentielles.

La ferme fournit aux paysans les  plants et semences, achète leurs productions de plants pour distillation. Ce qui leur permet d’obtenir des ressources financières pour la famille.

L’aventure continue avec votre soutien.

Emile Bourdin, Président de l’Association

Un forage nécessaire pour les productions de la ferme

Un forage nécessaire pour les productions de la ferme

Plan de la ferme expérimentale de 120 ha

A l’origine le Message de  détresse de Sr Esther :

« Nous n’avons pas d’eau pour l’arrosage des plantations  de géranium, la distillation d’huile est compromise. Nous avons formé les paysans,  ils vont récolter  des tagettes, des feuilles de camphriers; nous nous sommes engagés à  les acheter .Si nous ne sommes plus en mesure de les aider les paysans n’auront plus confiance en nous ».  

Il faut  de l’eau surtout, en période sèche,  pour produire les semences, les plants de caféiers et  pour les huiles essentielles  (géraniums, tagettes, helicriss, basilics)  mais il faut aussi de l‘eau pour la distillation.

La période de pluie, est de plus en plus tardive, cette année début février au lieu de décembre habituellement.

Depuis la création de la ferme plusieurs dizaines  de paysans se sont installées autour du terrain ;  ils comptent sur nous.